Le centenaire

Dada aura 100 ans en 2016.

 

Le mouvement Dada voit le jour un soir de février 1916 à Zurich, au Cabaret Voltaire, Spiegelgasse 1. Un cri formidable qui résonne aujourd’hui encore accompagne cet acte de naissance: « Dada, Dada, Dada! ». Tristan Tzara, Hans Arp, Hugo Ball, Emmy Hennings, Marcel Janco, Sophie Taeuber et Richard Huelsenbeck arpègent toutes sortes d’onomatopées, crient, hurlent et roucoulent « Dada ». On danse, on chante, on s’écrie « Dada ».

 

Le Cabaret Voltaire devient rapidement le creuset de nationalités, d’expressions et de styles artistiques les plus variés. Dada est alors ultramoderne. Dada intrigue et décontenance par son esprit aussi vif et provocateur que créatif et novateur. Dada dédaigne les frontières entre l’art et la vie. Au début des années 20, Dada a déjà produit sa foudroyante percée et tissé un réseau tout autour du globe.

 

Avec leur « Mouvement international » et leur « Congrès mondiaux », les protagonistes du mouvement Dada partent à la rencontre des métropoles du monde dans l’idée de les occuper et de faire de l’ensemble du globe une sorte de filiale du mouvement. Dada se propage, Dada essaime de par le monde et ouvre ainsi la voie à de nombreux courants d’avant-garde. Car c’est bien dans le prolongement de son esprit que s’inscrivent des mouvements comme le surréalisme, le Pop Art, les mouvements Fluxus et Mail Art ou encore le punk, lesquels n’auraient sans doute pas vu le jour sans Dada. Et Dada continue, aujourd’hui encore, à bouleverser, fasciner et inspirer de nombreux artistes, auteurs et designers.

 

Dada incarne la tentative la plus radicale d’interroger les valeurs, convenances et représentations dominantes afin d’en montrer l’absurdité – une stratégie décisive qui conserve aujourd’hui encore tout son sens et toute son actualité.

 

La « chronique zurichoise » de Dada prend fin en 1919. Cependant, grâce à l’immense collection Dada du Kunsthaus et à la réouverture du Cabaret Voltaire en 2004, la ville de Zurich reste incontestablement la capitale du dadaïsme.

 

 

Objectif

Le Centenaire du mouvement Dada a pour objectif de préserver l’esprit qui l’a animé à son origine, d’interroger celui-ci de manière critique et de coordonner depuis Zurich un grand nombre d’activités et manifestations prévues en cette occasion.

 

  • L’héritage zurichois de Dada est avant tout considéré en tant qu’archive vivante. Il s’agit d’insuffler à la démarche historicisante une dynamique issue des tendances actuelles et de montrer en quoi nous pouvons être fiers aujourd’hui de ce patrimoine et de cette culture.
  • Il s’agit par ailleurs de penser à nouveaux frais les stratégies et différents motifs récurrents des dadaïstes, d’interroger de manière critique leur rapport à l’actualité et de les transposer dans de nouvelles formes aux accents plus typiquement contemporains.
  • Le Centenaire est un projet interdisciplinaire dont le programme culturel se veut à la fois ambitieux et populaire, et orienté à la fois par la référence historique et par une dynamique contemporaine.
  • Le Centenaire est un projet dont l’essence est avant tout collective : de nombreuses institutions et personnes participent à sa conception.
  • Officiellement célébré à partir de la ville de Zurich, le Centenaire entend tisser des liens avec plusieurs métropoles Dada comme Berlin, Paris, New York ou Moscou, mais aussi avec d’anciennes filiales Dada moins connues, et, pourquoi pas, avec des filiales qui sont actuellement encore en devenir.
  • L’événement du Centenaire n’attend pas 2016. Porté d’ici là par de multiples manifestations, il débute dès aujourd’hui et œuvrera au développement de ses contours jusqu’en 2016.
  • Les activités du Centenaire représentent une plate-forme inédite pour le Cabaret Voltaire qui pourra ainsi consolider son identité d’institution culturelle contemporaine au rayonnement international, située au cœur de la Vieille Ville de Zurich.

L’association

L’association « 100 Dada 2016 Zürich » est responsable de la gestion, de la conception et de la réalisation du Centenaire du mouvement Dada en 2016, en étroite collaboration avec différents partenaires publics et privés. Elle a pour objectif de définir les contenus du jubilé, de développer différentes formes de collaboration, de valoriser des projets en lien avec Dada auprès d’institutions, de sponsors et de promoteurs culturels et peut par ailleurs être appelée à soutenir d’autres activités en lien avec les objectifs qui lui ont été donnés.

 

Membres: Markus Notter (Président), Peter Haerle, Jürgen Häusler, Franziska Burkhardt

 

Secrétariat général et commissariat d’exposition: Juri Steiner




Comité

John Armleder/ Nicolas Bideau/ Dirk Boll/ Jacqueline Burckhardt/ Heinz Bütler/ Bice Curiger/ Beat Curti/ Gerd Folkers/ Patrick Frey/ Mike Guyer/ Peter Haerle/ Jürgen Häusler/ Martin Heller/ Hans Mikael Herzog/ Thomas Hirschhorn/ Pius Knüsel/ Oliver Kornhoff/ Johanna Lohse/ Dieter Meier/ Thomas Meier/ Marcel Meili/ Raimund Meyer/ Markus Notter/ Werner Oechslin/ Iris Radisch/ Karen Roth-Krauthammer/ Martin Ruesch/ Christoph Schifferli/ Georg Schmid/ Werner Sieg/ Christoph Siegrist/ Brida von Castelberg/ Peter von Matt/ Thomas Wagner/ Peter K. Wehrli/ Iwan Wirth/ Beat Wyss/ Martin Zimper




Partenaires

La ville et le canton de Zurich soutiennent le Centenaire du mouvement Dada, tout comme l’Office fédéral de la culture (OFC). À l’occasion de la 56e Biennale d’art de Venise, l’édition 2015 du Salon Suisse, intitulée « S.O.S. Dada. The World Is A Mess », a été initiée et organisée par la fondation pour la culture Pro Helvetia.

 

Dada 100 Zürich 2016 représente un réseau de plus de 40 institutions partenaires. Il s’agit d’institutions publiques et privées, de musées, théâtres, festivals, associations, organisations ainsi que de nombreuses initiatives individuelles. Les institutions suivantes ont en particulier participé activement au préparatifs du Centenaire:

Cabaret Voltaire / Dock 18 / Festspiele Zürich / Fondation Fluxum und Flux Laboratory, Genf und Zürich / Fondazione Monte Verità, Ascona / Grossmünster Zürich / Junges Literaturlabor JULL / Kanton Zürich Fachstelle Kultur / Kaufleuten / KMD – Kunsthalle Marcel Duchamp, Cully / Kunsthaus Zürich / Landesmuseum Zürich / Manifesta 11 / Miller’s / Monte Dada / Mood’s / Museo Comunale d’Arte Moderna, Ascona / Museum Haus Konstruktiv / Museum Hermann Hesse, Montagnola / Museum Rietberg / Office fédéral de la culture (OFC) / Pong / Post CH SA / Pro Helvetia / Sanatorium Kilchberg / Schweizer Radio und Fernsehen SRF / Schweizerisches Jugendschriftenwerk / Schweizerisches Literaturarchiv der Nationalbibliothek, Bern / sogar theater / Stadt Zürich Kultur / Stadtentwicklung Zürich / Strauhof Zürich / swissnex San Francisco / Tanzhaus Zürich / Theater HORA – Stiftung Züriwerk / Theater Stadelhofen / Theater Stok / Theater Tuchlaube Aarau / Universität Zürich / Wemakeit / ZÜRICH TANZT / Zürich Tourismus / Arp Museum Bahnhof Rolandseck / Berlinische Galerie / ainsi que de nombreuses initiatives collectives et individuelles.

 

Les activités du Centenaire ont été développées en étroite collaboration avec le Cabaret Voltaire. Depuis sa réouverture en 2004, le Cabaret Voltaire a œuvré à la construction d’un réseau-Dada international, à partir duquel la planification et la coordination des projets ont été grandement facilitées.

 

 

logo_stadt_zurich  logo_kanton_zurich logo_schweiz_eidgenos