S.O.S. DADA – The World Is A Mess : Dionysius redivivus, 10.9.–12.9.2015

 

Initié et organisé par la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, le Salon Suisse est un événement collatéral qui accompagne la contribution suisse aux Biennales de Venise.

Les salonniers 2015 sont Stefan Zweifel & Juri Steiner.

 

10 septembre 2015. Le troisième week-end du Salon Suisse « S.O.S. DADA – The World Is a Mess » peut débuter. Le monde est encore en ordre.

10 septembre 2015. Le troisième week-end du Salon Suisse « S.O.S. DADA – The World Is a Mess » peut débuter. Le monde est encore en ordre.

10 septembre 2015. Le Salon Suisse est aussi une « Mostra del film » I: Angelo Lüdin présente son documentaire « Thomas Hirschhorn. Gramsci Monument » (2015). Hirschhorn messmerise le public. Sa revendication d’une augmentation de la consommation d’énergie doublée d’une baisse des standards de qualité se déverse sur le Salon comme un orage sur le Palazzo.

10 septembre 2015. Le Salon Suisse est aussi une « Mostra del film » I: Angelo Lüdin présente son documentaire « Thomas Hirschhorn. Gramsci Monument » (2015). Hirschhorn messmerise le public. Sa revendication d’une augmentation de la consommation d’énergie doublée d’une baisse des standards de qualité se déverse sur le Salon comme un orage sur le Palazzo.

10 septembre 2015. « Invent the Future with Elements of the Past »: Adrian Notz, directeur du Cabaret Voltaire, présente la bonne direction du passé vers le futur lors du vernissage du nouvel ouvrage. Remerciements à la Fondation STEO pour son soutien.

10 septembre 2015. « Invent the Future with Elements of the Past »: Adrian Notz, directeur du Cabaret Voltaire, présente la bonne direction du passé vers le futur lors du vernissage du nouvel ouvrage. Remerciements à la Fondation STEO pour son soutien.

10 septembre 2015. Dada ou comment partir pour une promenandelogie avec un mort, en passant par la dérive: le court-métrage de Stefan Burger « Das Brüttiseller Gebüsch » (2015) pour « Invent the Future with Elements of the Past », chant d’un cygne sur la science de la promenade de Lucius Burckhardts.

10 septembre 2015. Dada ou comment entamer une promenandelogie avec un mort, en passant par la dérive: le court-métrage de Stefan Burger « Das Brüttiseller Gebüsch » (2015) pour « Invent the Future with Elements of the Past », chant d’un cygne sur la science de la promenade de Lucius Burckhardt.

11 septembre 2015. Also sprach Zarathustra – Excursion à Lazzaretto Vecchio et lecture de Nietzsche sur « L’île de la douleur », celle des pestiférés. On n’y accède qu’avec autorisation. (Matteo Bertelé, Stefan Zweifel, Philippe Eustachon).

11 septembre 2015. Also sprach Zarathustra – Excursion à Lazzaretto Vecchio et lecture de Nietzsche sur « L’île de la douleur », celle des pestiférés. On n’y accède qu’avec autorisation. (Matteo Bertelé, Stefan Zweifel, Philippe Eustachon).

11 septembre 2015. Entre « Toteninsel » (L’île des morts) et oasis, dialogue avec son ombre.

11 septembre 2015. Entre « Toteninsel » (L’île des morts) et oasis, chacun dialogue avec son ombre.

11 septembre 2015. Le Salon Suisse est aussi une « Mostra » II: Carlos Amorales, « No Me Mires (The Eye-Me-Not) » (2015). Dans l’ivresse de l’opium, trifft ein Inuit-Mythos auf die Formen von Kasimir Malewitsch und wird zur farbintensiven et parabole universelle. Félicitations Philippe Eustachon!

11 septembre 2015. Le Salon Suisse est aussi une « Mostra » II: Carlos Amorales, « No Me Mires (The Eye-Me-Not) » (2015). Dans l’ivresse de l’opium, un mythe inuit s’empare des formes de Kasimir Malewitsch et devient parabole universelle aux innombrables couleurs. Félicitations Philippe Eustachon!

12 septembre 2015. PRO HELVETIA goes FLANDERS. Hans de Wolf, Joris D’hooghe, Stefan Wouters, Jo Caime et Dennis Tyfus explosent Panamarenko : Il y a néodada avec Marcel Broodhaers et ses pour et contre Magritte et Duchamp, des moules collantes, le son des tambours agrémentés de soupirs et de gémissements, des appareils qui ne savent plus ce qu’ils font, et des plongées dans les happenings d’antan à Anvers. « On s’est drôlement amusés ».

12 septembre 2015. PRO HELVETIA goes FLANDERS. Hans de Wolf, Joris D’hooghe, Stefan Wouters, Jo Caime et Dennis Tyfus explosent Panamarenko : Il y a néodada avec Marcel Broodhaers et ses pour et contre Magritte et Duchamp, des moules collantes, le son des tambours agrémentés de soupirs et de gémissements, des appareils qui ne savent plus ce qu’ils font, et des plongées dans les happenings d’antan à Anvers. « On s’est drôlement amusés ».

Salon Suisse, 12 septembre 2015. Also sprach Zarathustra – Excursion à Lazzaretto Vecchio et lecture de Nietzsche sur « L’île de la douleur », celle des pestiférés. On n’y accède qu’avec autorisation. (Matteo Bertelé, Stefan Zweifel, Philippe Eustachon).